« Réduire, c'est aussi choisir | Accueil | Magasins éphémères pour designers : épiphénomène ou bien nouvelle forme de distribution ? »

08/01/2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Plastiketic

Bonjour,

Nous découvrons votre article qui met l'accent sur un point très intéressant : "En phase de lancement, tous les experts vous diront qu’il n’est le plus souvent pas opportun de viser un type de clientèle trop réduit, et là franchement, c’est pour moi plus un objet « d’art ».
Créateurs de cet objet nous répondons : nous le voulions impactant visuellement pour démontrer tout le potentiel du concept. Certes ce premier mobilier s'adresse à une clientèle ciblée dont la vision d'écologie et de recyclage peut s'avérer qualitatif (d'où un choix artisanal et l'emploi de matériaux certifiés).
Par principe l'up-cycling n'est-il pas par définition de concevoir d'une qualité supérieure ?
Nous terminerons donc en précisant, que nous ne souhaitons pas à nous adresser à une élite, mais bel et bien à tout le monde.
C'est pour cela que nous préparons quelque chose, pour vous, pour nous tous.

Greg

Bonjour,

Je tiens à souligner la qualité de votre site web.

Ajoutons que ce produit montre le potentiel de la valorisation du "déchet" plastique.
Cependant, les possibilités ne s'arrêtent pas là, et PlastiKetic compte bien aller plus loin dans la démarche.

Une remarque cependant à propos de ce KusKus chair, que je possède. Il rentre tout à fait dans le cadre de la vie courante, au même titre qu'un rocking chair en osier sert à se détendre.

Sur le look, pas de doute, je le trouver super !

Donc, franchement, si vous souhaitez l'obtenir, n'hésitez pas à appeler, Romain Roclore est vraiment attentif !

A bientôt

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.